Evaluation de la fonction intestinale

Définitions

Evaluer la fonction intestinale, c’est évaluer le fonctionnement de l’intestin et observer son produit organique, les selles. Le caca contient les déchets solides de l’organisme. Elles sont évacuées par l’anus, sans effort, sans douleur.

Notions

En ce qui concerne les selles, l’AP doit observer : la fréquence : généralement 1 à 2 fois/ jour (variable selon l’âge de l’enfant et son alimentation).

  • l’odeur. En général, ça pue !
  • la couleur : généralement de couleur brune mais l’alimentation influe sur la coloration des matières fécales (ex: carottes betteraves ) et certains médicaments (le fer).
  • la consistance : l’enfant nourri au sein à des semelles semi liquides, de coloration jaune or
  • l’enfant nourri au lait artificiel a des selles moulées, grumeleuses (mmmmh)

Les normes

Selon l’âge, le nombre de selles varie.

Nouveau-né : émission du méconium dans les 24h 48h après la naissance

enfant : 1 à 2 selles/jour (selon âge)

Adulte : en fonction des habitudes (1 par jour ou par 48h est la norme).

Personne âgée : diminution physiologique du péristaltisme intestinal, tendance à être constipé.

gnnn

Observation réflexion (rôle AP)

L’ap sera capable de :

observer les premières selles du nouveau-né et signaler l’absence de selles au-delà de la 48 ème heure

repérer les habitudes d’éliminations de l’enfant

L’AP identifiera les anomalies :

fréquence consistance des selles (qui reveut du dessert ?)

odeur des selles : une odeur désagréable ou acide peut traduire une fermentation intestinale

la couleur des selles (la couleur rouge peut traduire la présence de sang : rectorragie)

Situation

Les selles liquides de Charlotte (5 mois)

Il est 9h (euh 11h) ce matin. Daniel Ricciardo (ap en service de pédiatrie) change la couche de Charlotte, nourrisson de 5 mois admise hier pour diarrhée aigue.

C’est la troisième selle de l’enfant depuis ce matin. Dani observe les selles verdatres, liquides, et ça sent vraiment mauvééé.

Dani, plein de bon sens, change l’enfant, transmet par écrit ses observations, et alerte la puéricultrice. Le traitement de la diarrhée va être réévalué par l’équipe médicale. L’AP va participer activement à la surveillance de l’état de l’enfant et à la prévention des risques de déshydratation.

Remarque

Cette situation illustre l’importance du rôle de l’AP dans l’observation des selles de l’enfant, ici à l’occasion d’une admission pour diarrhée aigue. L’AP est un maillon indispensable dans la chaîne de transmission des informations sur l’état de l’enfant.

Comme on le sait, la diarrhée (perte eau et éléctrolytes) entraîne un risque grave de déshydratation, qu’il faut prévenir. La mise en oeuvre rapide d’un traitement efficace et adapté est indispensable au rétablissement de l’enfant.

Laisser un commentaire