Le développement de l’enfant de 3 à 6 ans (module 1 auxiliaire puériculture)

Le développement de l’enfant de 3 à 6 ans

Définition

L’enfant de 3  à  6 ans passe par le stade du personnalisme. Il devient sensible au regard de l’autre, ce qui entraîne une recherche d’affirmation de soi, et donc d’opposition à l’autre.

Notions

Le développement affectif et social de 3 à 6 ans

Le développement affectif

L’enfant traverse une période sensible et une période vulnérable. La sensibilité :  l’enfant est au stade de l’expérience affective. Il a besoin d’aimer et d’être aimé de ses parents, des autres. Il veut être rassuré et écouté.

La vulnérabilité :  l’enfant traverse une période de crainte, d’insécurité affective. Ses modes d’expression et communication révèlent sa personnalité. D’après H. Wallon, l’enfant de cet âge traverse le stade du personnalisme.

Au cours de ce stade, l’enfant devient capable de se situer par rapport aux autres. Il parvient à prendre conscience de soi. Cette prise de conscience se construit à partir de la conscience que l’on a de l’autre : l’enfant devient sensible au regard de l’autre.

Ce qui amène d’abord à une gêne, une intimidation (nommée réaction de prestance) et une recherche d’affirmation de soi et d’opposition à l’autre. L’enfant veut se mesurer à autrui, vaincre ou dépasser l’autre, ce qui entraîne de nombreux comportements d’agressivité, que l’adulte (en collectivité d’enfants) doit savoir habilement gérer. 

Pour cela, il va orienter l’enfant vers des activités de jeux de rôle, ou de jeu travail, qu’il apprécie particulièrement vers l’âge de 5 à 6 ans.

Le développement social

La vie sociale s’enrichit et se développe dans de nouveaux milieux auxquels l’enfant doit s’adapter et s’intégrer.

L’adaptation à l’école maternelle : l’enfant fait connaissance avec un nouveau milieu social, différent du milieu familial. Il doit s’adapter à de nouveaux locaux, des adultes exigeants, des copains qui ne le ménagent pas (il est souvent bousculé). Il y a aussi des règles à respecter en captivité.

L’entrée à l’école peut parfois poser problème à certains enfants.

L’insertion dans un groupe d’enfants. Le groupe est indispensable au développement de l’enfant :

  • l’enfant aime se mesurer à autrui
  • l’enfant aime dépasser l’autre et ainsi se valoriser
  • l’enfant devient persévérant dans ses jeux
  • l’enfant aime se “défouler” dans des jeux collectifs ou jeux de rôle (jeux drôles ?)

Bref, l’enfant quoi…

Observation réflexion (rôle AP)

L’ap veillera à :

proposer à l’enfant divers jeux adaptés aux besoins de son âge :

  • des jeux collectifs avec des règles qui vont le socialiser
  • des jeux utilitaires qui stimulent sa persévérance et son attention
  • des activités sportives pour qu’il décharge son activité latente (box, krav maga…)

Prêter attention aux jeux de rôles qui traduisent les préoccupations de l’enfant

assurer l’enfant de son affection, son estime, son respect

dialoguer avec l’enfant, l’écouter, le valoriser

imposer aussi des limites (l’enfant a besoin de repères)

déceler et signaler ses difficultés sociales, scolaires, et surtout les prévenir

Situation

Les jeux de rôles des enfants

Julie (4 ans), Laurie (5 ans), Carla et Tom (6 ans) jouent dans le jardin de Samu L, leur petit copain de classe en école maternelle. Aujourd’hui, Samuel fête ses 5 ans, il en est très fier ( comme lui a rappelé sa maman, c’est un grand maintenant).

Les garçons jouent ensemble dans l’allée. Tom ramasse des morceaux de bois. Et samuel est en train de construire une cabane. Samuel est en colère car Tom est trop lent “ fait vite, lui dit il, car chinon on aura pas fini le chantier avant che soir.

Alors Tom obéit et accélère. Près des romarins, les fillettes jouent au papa et à la maman. Julie distribue les rôles : “laurie, tu es le papa car tu portes un pantalon, tu t’assoies sur le banc, Carla tu es le bébé qui pleure, tu viens de tomber et moi je suis la maman, je viens te consoler.

Remarque

Cette situation permet de dégager l’intérêt des échanges entre les enfants à l’occasion des jeux de rôles très pratiqués à cet âge-là. On peut remarquer l’émergence de certaines personnalités. Ici ce sont Samuel (chez les garçons) et Julie (chez les filles) qui sont des leaders.

Ils distribuent les rôles, donnent des ordres, et les autres obéissent. On peut également noter l’intérêt de certains jeux en fonction du sexe des enfants. Les filles apprécient particulièrement les jeux avec les poupées, tandis que les garçons sont plus bâtisseurs ( le jeu de rôle devient jeu-travail).

Article suivant : https://aidefichesconcoursasap.com/le-developpement-de-lenfant-de-6-a-12-ans/

Laisser un commentaire