Le rôle d’une aide soignante en ehpad

Quel est le travail de l’aide soignant en maison de retraite ?

Une aide soignante qui travaille dans un établissement pour personnes âgées, c’est tout d’abord une vision classique du métier. Parfois soulignée comme il le faut, mais aussi parfois dénigrée ( torche-cul, ai-je entendu dans mon entourage…).

En réalité, le rôle du soignant en maison de retraite ou ehpad, peu importe comment on l’appelle, est primordiale. Avec le vieillissement de la population, les besoins sont croissants d’année en année. Malheureusement, si la courbe de vieillesse augmente, il n’en est pas de même pour le personnel soignant.

Plusieurs articles faisaient état d’une baisse des inscriptions et donc des vocations pour le métier d’aide soignant, pourtant indispensable. Mais il est vrai que les horaires à rallonge, les bas salaires, le manque de moyens matériels, humains ne valorisent pas cette profession.

Et ne donne pas franchement envie de s’engager dans une profession éprouvante sur tous les plans.

La journée type d’une aide soignante en ehpad

Les soignants ont en général des journées ( plus que ) bien remplies dans les établissements gériatriques. Mais on pourrait dresser le programme d’une journée comme celle-ci :

-6h30 : prise de poste

-7h : service des petits déjeuners, passage dans les chambres, ouvrir les volets

-8h30 : débarrassage

-10h : toilettes

-11h30 préparation du repas

-12h : service à table

-13h : débarrassage

-13h30 : relève entre équipe du matin et d’après midi

Voilà comment on peut résumer la journée d’une aide soignante qui travaille en maison de retraite le matin. En écrivant ces lignes, je me suis remémoré mes premiers stages, à l’âge de 17 ans. Les cheveux longs et bouclés ( je suis un garçon malgré tout…), frapper aux portes, dire bonjour à la personne, l’aider à se relever, les cheveux ébouriffés. Les yeux encore gonflés par la nuit de sommeil qu’elle vient de passer. Et bien souvent un sourire qui éclaire un visage ridé, usé par le temps, mais qui scintille encore d’une lumière bienveillante.

C’est ici que se trouve toute la quintessence de ce métier. Un échange, un sourire. Simple, basique. Mais essentiel. L’après midi va davantage consister à faire des animations, redonner de la joie aux personnes. Malheureusement, certains établissements ne vont pas vraiment mettre en place toute ces choses. Et les pensionnaires seront laissés en salon télé, pendant de longues heures.

En revanche, je trouve que le temps d’animation et de goûter est à la fois sympa pour les résidents mais aussi pour le personnel soignant. Cela leur permet de souffler un peu tout en prenant plaisir à échanger avec les personnes âgées.

Le retard de la France comparé aux maisons de retraite suisses et belges

Il est avéré que notre pays ( en tout cas, si tu es français et lit ces lignes ) a un retard considérable concernant les établissement gériatriques, comparé à d’autres pays tel que la suisse, la Belgique ou encore le Québec. En somme, on pourrait dire que nous possédons des hôtels formule 1 pour  » vieux » et que nos voisins et cousins possèdent des palaces 5 étoiles.

Ok, j’abuse un peu mais c’est un semblant de vérité. Les caisses sont vides alors on ne paye pas les soignants à la hauteur de leur tâche, de leur travail, de la pénibilité endurée chaque jour.

https://aidefichesconcoursasap.com/la-violence-des-soignants-en-ehpad/

Rate this post

Laisser un commentaire