L’évaluation du nouveau né

Welcome baby ! Tu connais le covid et la crise économique, mon petit ?

On peut définir l’évaluation du nouveau-né comme un examen clinique qui vérifie les paramètres vitaux, et la façon dont s’adapte le bébé à la vie extra-utérine. L’objectif de l’examen est également de déceler un éventuel problème de santé chez le nourrisson. Pour cela, plusieurs professionnels de santé sont sur le pont en salle d’accouchement : médecin, sage-femme, infirmier, aide-soignante, etc.

On va ensuite procéder aux évaluations cliniques : vérification du poids, de la taille, du périmètre crânien…

Vérification des fonctions vitales du bébé

Via le score d’apgar, on va ensuite s’assurer que les fonctions vitales du nourrisson soient bien ok. Pour cela, on va s’appuyer sur cinq critères.

On va vérifier la fréquence cardiaque de bébé, les mouvements respiratoires, la couleur des téguments, le tonus musculaire, comment il réagit aux stimulation Le score va de 1 à 10. 10= normal 8-9 normal mais à vérifier quand même… score 4-7 : il y a souffrance fœtale aigue. Et en dessous de 3, c’est l’état de mort apparente et bébé passe par la case réanimation (youpi !).

On va aussi vérifier la respi. Bah oui parce que c’est important quoi… On va vérifier notamment la fréquence respiratoire, le temps inspiratoire et expiratoire. Comment le bébé respire par le nez quand il a la bouche fermée, sa respi abdominale, et aussi si les mouvements thoraciques sont ok !

Pour quantifier une détresse respiratoire, on va utiliser l’échelle de Silverman (l’homme argent quoi). C’est une échelle qui permet d’identifier les signes de lutte d’une détresse respiratoire : balancement thoraco-abdominal, tirage, entonnoir xiphoidien, battement des ailes du nez, geignement expiratoire. Avec un score allant de 1 à 10, comme précédemment.

Puis on va vérifier le cœur, via l’évaluation cardiovasculaire : la fréquence cardiaque, la pression artérielle systolique (PAS), le temps de recoloration cutané (TRC < 3 secondes) et on va sentir aussi les pouls fémoraux.

On va aussi évaluer le cordon ombilical : 2 artères, 1 veine. Vérifier le transit. (les matières fécales doivent venir dans les 36 heures). Puis on va vérifier l’élimination, les organes génitaux, et l’évaluation cutanée (la peau).

Avec ensuite l’évaluation du tonus. Il y a tonus passif si quadriflexion des membres. Tonus actif si les 4 membres bougent de manière vive et coordonnée.

Les réflexes archaïques : contrôle technique

Ce sont des réflexes qui s’estompent au bout de 4 mois chez bébé. Citons notamment le réflexe de succion (succion quand stimulation des lèvres) et agrippement/grasping : flexion des doigts lorsque la paume du petit être est stimulée. Viennent ensuite l’évaluation ostéoarticulaire, puis sensorielle (réaction au son, à la lumière…).

Test de guthrie (dépistage néonatal au jour 3)

Le test de guthrie consiste en un prélèvement de sang capillaire sur le côté d’un talon. Le but va être de détecter certaines maladies telles que :

phénylcétonurie

hypothyroidie congénitale

hyperplasie bilatérale congénitale des surrénales

mucoviscidose

drépanocytose

Enfin, certaines malformations ou anomalies peuvent survenir chez le nouveau-né comme une malformation cardiaque, vasculaire, respiratoire, maxillofaciale, génitale…

Laisser un commentaire