Initiation à la connaissance du médicament (pharmacodynamie)

Introduction

pilule bleu, pilule rouge ou doliprane ?

Définition : Etude des effets des PA et de leurs mécanismes d’action sur
l’organisme (=/= Pharmacocinétique : étude du devenir du médicament dans
l’organisme).
Liaison Principe actif-récepteur > Réponse pharmacodynamique > Effet
thérapeutique recherché

Réponse Dose parmi une population

Type d’invidus Résistant Normal Hypersensible

Effet Minimal Moyen Maximal

Obtention d’une relation dose-concentration-effet

Mode de fonctionnement

Le médicament va venir se mettre sur le récepteur.

Type d’action Agoniste Antagoniste

Effet sur un phénomène physiologiste Déclenchement Supression,dépression

Stimulation

Potentialisation

Exemple de mdcs Hormones, corticoides anti-histaminiques,bêta-bloquants

Exemples d’indications Chez un patient hypotendu, chez patient hypertendu

Interaction médicament-récepteur

Protéine membranaire ou intracellulaires

Schéma de réponse : Liaison
→Amplificateur → Effecteur → Réponse
biologique
• Dénomination : à partir de leur ligand usuel
Exemples :
Rc Beta-adrénergiques → ligand l’adrénaline //
Rc
dopaminergiques → la dopamine

Récepteurs nucléaires

Localisation au repos : dans le noyau ou le cytosol (ATT)
-Schéma de réponse : liaison avec le ligand →
fixation sur l’ADN → modification de la synthèse
des protéines

Récepteurs transmembranaires

Récepteur à activité de canal ionique
→permet passage d’ions
• Rc couplé aux protéines G → L’activation

  • production d’un 2nd messager
    • Rc couplé à activité enzymatique

Caractéristiques liaison du médicament au récepteur

Type de liaison Spécifique

Saturable Oui

Affinité Forte

Effet biologique Oui

Type de liaison non spécifique

Saturable non

Affinité aucune

Effet biologique non (possibilité de toxicité)

La constante de dissociation (KD) :
Définition : Concentration en ligand pour obtenir 50% des récepteurs occupés.
→ Utilisé pour caractériser l’affinité du ligand pour le récepteur.
→ Plus KD est faible, plus l’affinité du récepteur pour le ligand est importante
→ Comparaison des ligands en fonction de KD -> dvlt de nouveaux mdcs

Dosage

Définition : Mesure de l’effet pharmacologique pour des doses croissantes de
ligand.
→ Importance de l’effet pharmacologique
→ Comparaison de l’effet entre différentes molécules
→ Décrit la relation entre une dose d’un mdc et son(es) effet(s)
pharmacologique(s) (1 seul effet -> rare)

L’efficacité dépend de la pharmacodynamie, selon :

-le site d’action

-l’affinité du mdc pour ses récepteurs

Pente = zone dose-dépendante
Zone de plateau = zone de stabilité de l’effet thérapeutique ; risque de toxicité

Notion de courbe zone-réponse

Dose seuil : dose à partir duquelle un effet médicamenteux apparaît

Zone des doses efficaces : augmentation proportionnelle de l’effet pharmacologique selon la dose

Pente de la courbe : maniabilité du médicament

Dose seuil = dose à partir de laquelle on obtient un effet
Emax = Effet maximum
DE50 = Dose efficace 50 = dose qui donne 50% de l’Emax à permet de
comparer des molécules entre elle à + la DE50 est faible, + le mdc va être
efficace

Utilisation de la courbe dose-effet en pharmacologie clinique (thérapeutique)
→ Prévision de la relation entre posologie et effet thérapeutique
→ Prévision de la relation entre la posologie et les effets indésirables

Notions Agoniste et Antagoniste

AGONISTE

Définition : Mdc ayant un effet comparable à celui du médiateur naturel au
récepteur.
Deux types d’agonistes :
→ Agoniste entier/pur : production de l’effet maximal
→ Agoniste partiel : production d’un effet moindre que le maximal

Plus la concentration pour bénéficier de l’effet pharmacologique est faible, plus le ligand a d’affinité pour le récepteur.

Ainsi, plus l’affinité est haute et plus la Puissance est forte.

A, B et C donnent l’effet maximal même efficacité (agonistes purs)
Affinité : A > B > C
Puissance : A > B > C

Antagoniste

Définition :

Substance qui se rattache à un Rc particulier sans occasionner d’effet mais
qui bloque l’action du médiateur endogène (ce qui évite sa liaison au Rc).

Deux types d’antagonistes :
Antagoniste compétitif :
→ Compétition entre l’agoniste et l’antagoniste à liaison sur le même site
→ Présence d’antagoniste à augmentation des doses de ligand à même
effet qu’en son absence (courbe décalée vers la droite)
→ L’effet max à être obtenu à des concentrations plus élevées >
antagonisme réversible ou surmontable

Antagoniste non compétitif :
→ Liaison à un autre site du Rc

→ Baisse de l’affinité du récepteur pour l’agoniste o Diminution de
l’effet maximal
→ Baisse d’efficacité > antagonisme insurmontable

AGONISTE-ANTAGONISTE

Définition : Double potentialité d’agoniste et d’antagoniste
→ En absence (faible quantité) du médiateur endogène : agoniste partiel
→ En présence du médiateur endogène ou d’un agoniste entier :
antagoniste

Notion de sélectivité

A retenir : (dans cet ordre) mdc=action ciblée=effet spécifique= intérêt thérapeutique.

Définition : Activité sur différents types de Rc avec une affinité plus élevée pour
un Rc donné
→ Mdc sélectif pour un Rc : Affinité pour ce récepteur est 100 fois supérieure
à l’affinité pour les autres récepteurs
→ Effet sélectif du mdc : facteur 100 entre la dose donnant un effet
pharmacologique et celle donnant un effet secondaire

Index du médicament

Définition : gamme de concentration pour laquelle le mdc aura un maximum
d’efficacité pour un minimum de toxicité
→ En dessous de l’IT : INEFFICACITE THERAPEUTIQUE
→ Au-dessus de l’IT : EFFET INDESIRABLE GRAVE

Variabilité des réponses

Rapport efficacité-toxicité : réponse différente à une même dose de mdc selon
les sujets -> différences inter-individuelles et associées à la toxicité

Ce qui entraîne cette variabilité :
→Paramètres pharmacocinétiques (concentrations de PA selon les sites)
→ Paramètres pharmacodynamiques (réponse variable pour une
concentration similaire )
→ Réponses inhabituelles (idiosynchratiques)
→ Variabilité inter/intra-individuelle (effets bénéfiques, indésirables)
Différences intra-individuelles liées :
→ État physiologique (âge, grossesse)
→ État pathologique (Insuffisances rénale, hépatique) o Interactions
médicamenteuses
→ Sensibilité réceptorielle individuelle o Effets propres du médicament
→ Tolérance
→ Dépendance

Notion de tolérance

Définition : Diminution de l’effet pharmacologique d’une dose de mdcs lors de
l’administration répétée
→ Tolérance croisée : même classe pharmacologique
→ Mécanisme : désensibilisation des Rc (par diminution du nombre ou
découplage effecteur-récepteur)


Rate this post
Summary
Pharmacodynamie
Article Name
Pharmacodynamie
Description
Notions de connaissances du médicament (première année médecine)
Author

admin8203

Je m'appelle Eric, je suis un ancien élève aide soignant et je vous prépare au concours d'entrée en école aide soignant. Sur mon site, vous trouverez des fiches de révisions sanitaires et sociales ( qui fonctionnent aussi pour le concours d'auxiliaire de puériculture ) , ainsi qu'une formation complète pour préparer et réussir le concours aide soignante. Vous trouverez également des articles abordant les grandes thématiques sanitaires et sociales et les problématiques de santé publique. Ainsi que des fiches métiers qui vont vous permettre de confirmer ou infirmer votre choix à propos de cette profession si particulière. Si vous avez besoin de renseignements complémentaires, je reste à votre disposition. Vous pouvez me contacter à cette adresse : ericmarstonbusiness@outlook.com

View more posts from this author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *