Le complexe d’oedipe jusqu’ à l’adolescence

Le complexe d’oedipe de trois ans à six ans

Ce terme est issu de la mythologie grecque. Oedipe, suivant une prophétie et jaloux, tue son père pour finir par épouser sa mère. Le complexe d’oedipe est une étape important du développement de l’enfant, car il va lui permettre de s’orienter vers des objets extérieurs. ( autre que ses parents )

Ce qui se joue à travers cette phase, c’est le fait de renoncer, d’éprouver la frustration. L’enfant devra faire son deuil plus tard. Celui- ci va passer par différentes étapes. Il va se sentir rival avec le parent qui lui est opposé. ( la mère dans le cas de la petite fille et le père dans le cas du petit garçon )

Puis il va chercher à s’identifier. Se montrer parfois anxieux, un peu déprimé. Avant de renoncer à séduire sa mère ou son père, selon son sexe. A noter que si l’on prend la forme complète du complexe d’oedipe, il peut y avoir oscillation entre les deux sexes. Cette renonciation se fait sous couvert d’angoisse d’être castré. Elle clôture la problématique du complexe d’oedipe. La maturation psychique va permettre à l’enfant de prendre en compte l’interdit parental. L’idéal du moi pour l’enfant est alors favorisé.

article suivant : https://aidefichesconcoursasap.com/cours-infirmier-la-souffrance-psychique-et-letre-humain/

Apparition d’une période dite latente

Cette phase là est plutôt calme. Les pensées de l’enfant sont désexuées. Ce grâce à un système de refoulement. L’enfant adopte des rituels. A travers la discipline de l’école, ses apprentissages. Il va renforcer les acquis du passé. Nous arrivons aux alentours des 7 ans dans ce qui est appelé l’âge de raison. Ainsi, la partie qui consiste pour l’enfant à se socialiser s’apaise car il n’est pas investi sur le plan libidinal.

La période de l’adolescence ( à partir de 12 ans )

A cette période, le complexe d’oedipe va à nouveau faire son apparition dans une moindre mesure. Certains scénarios conflictuels vont à nouveau se rejouer. Une ultime fois, ils vont se régler physiologiquement parlant. Une crise va donc apparaitre qui va concerner l’identité et le narcissisme.

L’ado cherche à construire son image. Comme le petit enfant qu’il était, il va se tourner vers des sources extérieures. Donc certaines lui serviront de modèle. Deux modèles de construction peuvent alors émerger. Ou il va s’allier à son entourage. Ou au contraire s’opposer à celui-ci.

De nombreux changements ont lieux. En particulier au niveau hormonal, et au niveau du corps. Les pulsions reviennent à nouveau, fortement. L’adolescent voit se construire sa personnalité, juste avant d’aborder sa vie d’adulte. Le psychisme sera normalement développé et il gardera une image intérieure stable ( aussi appellé peau psychique ). C’est ce qu’on appelle aussi la capacité d’introjection. Tout cela permet aux pensées d’émerger. Le « moi  » est à la fois permanent et sous couvert d’une  » enveloppe protectrice « .

Rate this post

Laisser un commentaire