Le système immunitaire

Accéder aux modules 1 à 8 de la formation

https://redacteur-pour-le-web.systeme.io/ff9fe37b

Définition du système immunitaire


C’est l’étude des moyens de défense de l’organisme

Immunité naturelle

Immunité d’un individu naturellement qui est à l’abri de certains agents de type pathogènes

Immunité acquise

Elle s’obtient de 2 façons

de manière active :

Après introduction dans l’organisme d’un corps étranger, il y a :

-l’immunité dite cellulaire

-L’immunité humorale

de manière passive:

C’est l’immunité d’1 individu qui va recevoir des moyens de défense par un autre être vivant ( animal ou homme ).

L’ Immunité dite spécifique :

Ensemble des moyens de se défendre qui sont particuliers à un germe qui est donné.
L’objectif est le fait de supprimer un certain types d’individus qui ne sont pas désirables et d’éviter ainsi que les agressions reviennent.

Il y a deux types de réponses:

  • la réponse dite cellulaire (les lymphocytes T s’activent )
  • la réponse dite humorale (les lymphocytes b s’activent )

Immunité qui n’est pas spécifique :

Les moyens de défense qui sont spécifiques à un germe particulier.
Ce sont les défenses en surface ( la peau ou les intestins par exemple ) par le fait que la peau soit étanche et par les muqueuses.
Elle permet une réponse de type inflammatoire.
Les défenses des cellules se font avec les mono-macrophages, les polynucléaires neutrophiles.

Immunité qui n’est pas spécifique

Protection manuelle de l’organisme

Cette protection va être faite par la peau. Les muqueuses sont les frontières qui délimitent l’exterieur.

Le rôle de la peau

Il y a trois mécanismes qui jouent le rôle d’une barrière :

  • Mécanisme dit physique
    La peau se constitue de cellules dites épithéliales et kératinisées.
    Ainsi, il suffit d’une faille qui est causée par l’intermédiaire d’une brûlure ou piqure. Dans le cas d’un traumatisme, cela permet l’intrusion d’un corps étranger.
  • Mécanisme de chimie
    Des acides gras sont présents et déversés à la surface de la peau.
    Ils vont se sécréter via les glandes sébacées et sudoripares.
  • Mécanisme de biologie
    Il est représenté en surface par laflore dite « commensale » et les bactéries ( staphylocoque et également streptocoque) Ils vont permettre d’inhiber la croissance des germes dits pathogènes.

Les mécanismes par les muqueuses

  • Mécanisme dit physiques
    Certains types de cellules sont présentes. Permettent l’élimination des micro organismes.
  • Mécanisme de chimie
    Ils sont représentés par un ph qui va avoir beaucoup d’acidité.
    Exemple : les muqueuses gastriques et vaginales
  • Mécanisme de la biologie
    présence des bactéries qui sont « commensales » sur les types de muqueuses

Substances qui sont anti-microbes

Ces substances vont intervenir et se rajouter aux barrières chimiques et mécaniques.
Le sang et les liquide interstitiels sont remplies de substances chimiques qui vont faire ralentir et anéantir la croissance des microbes

Elles sont:

  • les transferrines
  • les interférons: produits par les lymphocytes, les macrophages et les fibroblastes
  • le complément: Il s’agit de 20 protéines qui ne sont pas actives dans le plasma sanguin. Les membranes cellulaires augmentent la réaction inflammatoire.
  • la properdine

C’est une deuxième partie de défense. Les microbes pénètrent dans la peau et les muqueuses.

Les cellules tueuses de la nature

Elles vont apparaitre lorsque les substances anti-microbiennes vont être annihilées par les microbes.
Elles vont s’appeller les cellules qui tuent dites naturelles.
Elles vont détruire les microbes en grand nombre. Les cellules se trouvent dans la rate , le sang et les ganglions lymphatiques.

Les cellules phagocytaires

  • Les phagocytes:
    Les granulocytes et les macrophages (il existe 2 sortes de macrophages ; les libres: ce sont des cellules qui migrent du sang au foyer infectieux et certaines vont venir se fixer : elles vont se poser dans certains tissus et organes)
    Les monocytes et les neutrophiles ont un pouvoir phagocytaire très grand

autre article : qu’est ce qu’une personne âgée ?

La réaction inflammatoire

c’est un ensemble de réactions qui sont déclenchées en forcant une barrière mécanique de protection de l’organisme. Incarnée par les germes issus des microbes.
C’est une réaction vasculaire et locale qui se déroule en plusieurs étapes :

Phase de migration leucocytaire

Dès qu’un germe va franchire une barrière qui protège l’organisme. Ainsi des moyens de défense vont apparaitre de manière instantané :

Des modifications de la circulation au niveau local
  • Le débit sanguin est ralenti au niveau des capillaires
  • phénomène de vasodilatation( le calibre du vaisseau augmente )
  • Les parois des vaisseaux deviennent perméables. Elles vont provoquer une exsudation de plasma (liquide dans lequel baigne toutes les cellules du sang).

Ces modifications vont être générées par des facteurs qui sont mis en circulation de la ou se situation la localisation du foyer d’agression.

quelles sont les substances et différents facteurs :
  • les histamine
  • les kinines
Les leucocytes vont affluer de manière localisée
  • Ils vont adhèrer aux parois des différentes capillaires:
    les leucocytes vont être marginées
  • ils vont passer la paroi des vaisseaux capillaires:
    c’est ce qu’on appelle la diapédèse

Cette mobilisation va intéresser dans un premier temps ce qu’on appelle les polynucléaires. Dans une deuxième partie, les Monocytes et les Lymphocytes vont devenir macrophage lorsqu’ils vont passer dans les tissus du corps.

Les signes dits cliniques
  • des rougeurs : les capillaires sont vasodilatés
  • la chaleur : les capillaires sont vasodilatés
  • l’étape de la tuméfaction: exsudation de plasma hors des vaisseaux
  • la douleur: l’oedeme va distendre les tissues
Les facteurs biologiques
  • l’hyperleucocytose
  • hypergammaglobulinémie (ä anticorps)
  • hyperfibrinémie (ä fibrines)
  • la vitesse de la sédimentation va augmenter

L’étape de la phagocytose

C’est en fait le processus de l’iingestion. Les microbes vont être détruits par les phagocytoses.
Le mécanisme va se faire en 3 parties :

  • le chimiotactisme:
    C’est l’ attraction dite chimique des phagocytes localisés vers un endroit spécifique. Les différentes composantes chimiques en présence sont des cellules tissulaires lésées.
  • l’étape de l’adhésion:
    La fixation d’un phagocyte ( ou membrane plasmique) sur un microorganisme qui entraîne une phagocytose rapide.
  • le partie de l’ingestion:
    Il y a englobage par les pseudopodes(prolongement cellulaire du phagocyte) du microbe.
    Les pseudopodes englobent le microbe et forment ce qu’on appelle une vésicule phagocytaire.

les lysosomes vont digérer les germes

La vésicule phagocytaire va se détacher et il va se trouver dans le cytoplasme en lien avec les lysosomes.
Le lysozyme contenu dans le phagolysosome dégrade le microbe avec l’aide d’enzymes digestives et de défensives (substances bactéricide, viruscide et  fongicide).
La destruction est effectué en une trentaine de minutes . Il va y avoir un corps résiduel qui va être supprimé par exocytose.


Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *