Avc : Accident Vasculaire Cérébral, danger imminent

Définition d’un AVC

Un accident vasculaire cérébrale ( ou avec ) est un caillot de sang qui se forme et bouche totalement ou partiellement un vaisseau transportant le sang  au cerveau. Selon la localisation, la personne peut exprimer divers symptômes tels que des troubles du langage, de mémoire, une paralysie des membres selon l’aire et l’hémisphère touché par l’attaque cérébrale.

Nous avons en fait deux hémisphères cérébrales avec pour chacun des fonction et des zones précises. Nous fonctionnons de manière  » croisée », c’est à dire que notre hémisphère gauche contrôle notre côté droit et vice-versa.

L’AVC est la première cause de handicap qui survient chez l’adulte en France. Chaque année surviennent plus de 130 000 accidents vasculaires cérébraux. C’est aussi une cause de démence importante ( la personne devient tarée ) et c’est aussi mortel…

Quels sont les différents types d’accidents vasculaires cérébraux ?

On distingue en fait deux types d’avc. Tout d’abord les infarctus cérébraux ( qui représentent la majorité des attaques cérébrales ) qui sont en fait le résultat d’une artère bouché par un caillot de sang. Différentes maladies sont à l’origine des infarctus cérébraux. Cela est souvent lié aux maladies cardiaques qui peut représenter l’apparition d’un caillot au niveau du cœur et qui remonte à l’encéphale.

Dans un deuxième cas, il y a ce qu’on appelle les hémorragies cérébrales qui sont en fait la rupture d’une artère cérébrale. Cela est souvent lié à une artère plus fragile que les autres , à cause de maladies chez le sujet âgé ou encore une malformation préexistante qui peut amener à ce qu’on appelle une rupture d’anévrisme.

autre article : https://aidefichesconcoursasap.com/le-vieillissement-de-la-population-et-son-impact-dans-notre-societe/

Quels sont les signes avant   un AVC ?

Si il est difficile de détecter un accident cérébral du fait des lésions qui peuvent être localisées un peu partout, certains signes se retrouvent dans toute les situations : une paralysie d’un côté du visage, sur un seul côté du corps ( hémiplégie ), ou encore une faiblesse musculaire. Perte de sensibilité ou encore perte de vision d’un oeil. Cela peut être aussi des difficultés à parler, des troubles d’équilibre et de coordination ainsi qu’un mal de tête intense et douloureux.

Rate this post

Laisser un commentaire