L’adolescence

Définition

L’adolescence est une période qui se situe entre l’enfance et l’âge adulte. Elle débute aux alentours de 12- 13 ans environ pour se terminer aux alentours de 20 ans. Au delà, on parle d’adulescence, un phénomène qui tend à se répandre, les jeunes adultes terminant leurs études de plus en plus tard et restant chez leur parents.

La période de l’adolescence est un passage dans lequel les conduites à risque sont particulièrement élevées. L’effet de groupe fait que le jeune va tester et adopter différents comportements ( tabac, alcoolisme, ou même drogues ). Si, avec les années, ce type de comportement a tendance à se calmer, l’effet contraire peut emmener vers une conduite addictive, et des attitudes destructrices, voir suicidaires.

Quelles sont les caractéristiques de cette période charnière ?

L’adolescence est une période de transformation psychologique et corporelle. Celle- ci se produit entre enfance et âge adulte. On distingue en fait trois périodes bien distinctes : la pré-adolescence entre 11 et 13 ans, l’adolescence de 13 à 18 ans. Et le jeune adulte âgé de 18 à 25 ans. C’est la puberté qui marque particulièrement le début de cette période.

La puberté a tendance à apparaitre de plus en plus tôt dans les pays développés, entre 11 et 13 ans. Cette classe d’âge qu’est l’adolescence est apparue à la fin du 19 e me siècle.

Pourquoi l’adolescence est de plus en plus tardive ?

C’est en fait une classe d’âge qui devient artificielle. En raison de l’accès à l’emploi, du mariage et de la maternité de plus en plus tardive dans notre société, cette période tend à s’allonger. L’espérance de vie augmente. Tout comme la scolarité. J’ai moi même été à l’école jusqu’ à plus de vingt ans sans faire de grandes études.

Tout cela est conditionné à notre mode de vie. La société nous conditionne à rester jeune le plus longtemps possible. Alors qu’auparavant, le fait de devenir adulte était constamment recherché dans les décennies précédentes.

L’adolescence est aussi une recherche identitaire. Les parents doivent poser des limites. Ce sont celles- ci qui permettent à l’adolescent de se sentir en sécurité et d’être reconnu. ( essentiel dans sa construction ) Si les limites ne sont pas posées, l’adolescent va ressentir un mal être. Il va alors chercher des sensations fortes. Des situations qui vont en fait lui permettre d’exister sans avoir l’objectif de mettre à mal sa santé.

Quelles réponses apporter aux ados ?

La société va faire en sorte que le jeune s’investisse dans la vie sociale. En France, par exemple, avec la journée d’appel et le recensement national. Cette journée remplace désormais le service militaire. En 2010 est crée le service civique volontaire. Celui ci est basé sur un engagement de 9 à 24 mois avec une petite rémunération.

Un site internet est mis en place pour cette tranche de la population.

Article suivant : https://aidefichesconcoursasap.com/quest-ce-que-la-tuberculose-et-comment-la-soigner/

Comment lutter contre la violence et l’absentéisme dans les établissements scolaires ?

De nombreuses mesures ont été instaurées et sont médiatisées en France :

-Un socle commun de connaissances pour tous

-La lutte contre le harcèlement et la violence scolaire s’intensifie

-L’absentéisme des profs est contrôlé

-L’apprentissage des langues étrangères est renforcé

-L’accès est beaucoup plus large pour l’informatique

-La lutte contre l’absentéisme se fait plus forte ( l’école envoie un rapport d’information régulier aux parents )

Quels problèmes pose cette période de l’adolescence ?

La crise d’adolescence est une véritable mutation. Elle apporte des changements psychologiques et sociaux énormes. L’ado a souvent peur de ces changements. Il va alors adopter certains codes moraux et sociaux. Et chercher à se conformer au groupe soit en étant dans l’intellectuel, ou en adoptant des comportements dangereux pour calmer ses angoisses.

La crise identitaire est traversé par tous. Bien sûr, chaque personnalité est différente mais chaque adolescent l’exprime à sa manière. Les changements de comportements sont fréquents. Certains problèmes peuvent subvenir comme :

  • Une déscolarisation
  • La désocialisation
  • des troubles alimentaires
  • tentatives de suicide
  • usage de drogues ou alcool

Si l’un de ces symptômes s’installe, il faut impérativement demander de l’aide et consulter un thérapeute. C’est là où le socle familial fait la différence. Dans les années suivantes viennent le chômage, souvent la poursuite des études et la précarité de l’emploi. La nouvelle génération est en transition. Cette nouvelle génération cherche à s’intégrer, tout en étant conscients qu’ils sont en « galère ».

Ils auront dans les années à venir de nombreux problèmes à résoudre laissés par leurs ainés ; la pollution, le virus du sida, l’appauvrissement des ressources naturelles…

Pour en savoir plus : http://www.jeunes.gouv.fr/

Rate this post

Laisser un commentaire