Le développement de la structure psycho affective chez les enfants

L’enfant fantasmé avant qu’il naisse

Avant que l’enfant naisse, il est fantasmé et imaginé par ses parents. C’est une phase tout à fait normale. L’enfant est déja en pré construction dans la tête de ses géniteurs. En somme, pour les parents, l’enfant est une partie de soi, qui, si la logique est respectée leur survit.

Il y a le cas de certains couples qui projettent la réussite qu’ils n’ont pas eu sur leurs enfants. Ou faire des choses similaires au même âge. Mais il va falloir que les parents par la suite acceptent leur enfant tel qu’il est. En fait, ils vont faire le deuil de ce nouvel être fantasmé.

Le rôle des parents et leur apport indispensable

Pour la survie émotionnelle et physique de l’enfant, les parents sont indispensables. Les premières années sa vie vont lui permettre de développer son psychisme. Nous avons le fait de porter l’enfant, effectuer sa manipulation, et aussi lui montrer des objets pour qu’il interagisse avec.

De cette manière, l’enfant va découvrir ses limites corporelles. Et également son intérieur et l’extérieur ( moi et non moi ). Vont venir se greffer ensuite le langage, la notion d’empathie. L’enfant va commencer à se structurer. Puis finir par cerner qu’il y a une différence entre les sexes et les différentes générations.

En somme, on peut dire que la mère va s’occuper de l’enfant et que le père va davantage lui faire découvrir le monde autour de lui. Les choses sont donc différentes comme on peut le voir chez l’un et l’autre des deux parents.

Si la mère n’apporte pas à l’enfant un environnement qui lui permet d’être materné et qui le cadre, il est alors impossible pour lui de se développer correctement. Certains nouveaux nés sont morts parce qu’ils manquaient d’amour, tout simplement.

Le nouveau né jusqu’ à 4 mois

Durant les premières semaines, le nourrisson va dormir quasiment toute la journée. Il montre ce qu’on appelle une hypertonie au niveau des muscles et une hypotonie axiale. Au niveau des sens, sa vision reste encore faible mais les sons sont bien distingués notamment la voix de sa maman. ( apprentissage durant la grossesse ). Petit à petit, il va fixer les visages des humains alentours. ( dit comme ça, cela donne l’impression d’un alien…)

Ses gestes sont encore désordonnés avec des réflexes dits innés qui se manifestent. Il gigote, il pleure, il fait pipi etc… Ses réponses sont complètement dans l’émotion quand il éprouve une frustration via son corps. Puis certains cris sont spécifiques à certains problèmes. Ses parents peuvent les comprendre.

Les schémas moteurs vont progressivement se mettre en place. Les premières coordinations apparaissent et l’enfant va apprendre grossièrement à sucer son pouce par exemple.

L’enfant des quatre mois à huit mois environ

Pendant ces mois là, le tonus va s’améliorer par rapport aux membres. Les schémas de coordinations deviennent plus fins. Le bébé aime se tenir droit, même si cela le fatigue encore beaucoup. Il commence à utiliser son corps. Tape dans son bain ou par terre.

Au mois numéro 5, l’audition s’améliore et s’affine. Puis viendra la vue peu de temps après. Il va donc être stimulé sur le plan cognitif et sensoriel. Il  » touche » le monde en manipulant des objets et en les mettant à la bouche. Puis va apparaitre le doudou ( transition avec objet après la maman ). Les expression faciales font leur apparition. Il va gazouiller et manifester ses premiers éclats de rire.

L’angoisse se manifeste au 8 eme mois, car il se rend compte de l’immensité du monde. Il réalise le non moi.

De trois à six ans et encore après…

L’enfant a seulement quatre ans quand il a déja bien cerné sa réalité. Les interactions sociales se font de manière marchande. Avec l’importance du langage qui se développe. Le mensonge fait son apparition. En somme, l’enfant est capable d’élaborer une stratégie pour avoir quelque chose de supérieur ( avoir un bonbon, de l’argent, un compte bancaire à son nom ou un compte offshore etc ).

La cinquième année vient ce qu’on appelle la théorie de l’esprit, propre à l’humain et inexistante chez les autres animaux.

Voir cet article pour en savoir plus : la toilette au lit du patient

L’empathie apparait également.

La différence des générations permet à l’enfant de découvrir la société dans laquelle il vit et de s’enraciner dedans.

Rate this post

Laisser un commentaire