Les alcools

Alcools


Amphotère, Cétone + alcool = hémiacétal, NaOH –soude- (pKa = 15,7) ne déprotone pas efficacement un alcool

E1/SN1 : intermédiaire carbocation OH-R(sp3)
Composés polaires Amphotères

Rôle de base très faible (capte un proton H+)
Protonnation
Formation d’un alcool protonné
pKa acide conjugué = – 2
Seul acide fort pKa < 2 protonne alcool
Acides les plus utilisés :

  • Acide sulfurique (H2SO4) pKa = -9
    -APTS pKa = -6,5

Formation carbocation


Alcool protonné = bon GP (nucélofuge), il peut former un carbocation.
Couteux en E (endo) étape lente cinétiquement
Plus C+ est stabilisé par des donneurs en e-, + le processus est facile
Espèce instable : intermédiaire réactionnel de haute énergie. Un carbocation tertiaire est
stabilisé par l’effet + I des groupes alkykes > IIr > Ir


Déshydratation
● E1
● Milieu acide
● Catalyse acide fort à H2SO4
● Réversible

V = k [alcool protonné ]
● Saytzeff (alcène majo le + substitué)
● Régiosélectivité

Plus l’acide est fort plus la réaction sera rapide
SN1
● Catalyse acide fort
● Réversible ü V = k [alcool protonné]
● Facilité si : – Carbocation stabilisé – Nucléophile efficace (piège le C+ )
● Produits : mélange racémique
● Non stéréospécifique mais régioselective
Rôle d’acide
Formation d’alcoolate (-)
● Réaction acido-basique (alcool : rôle d’acide)

  • Base forte pour déprotonation à NaH, RMgX, RMgLi
    ● Réaction d’oxydo-réduction – Utilisation de Na métallique (réducteur de H2)
    Synthèse d’éthers (Williamson)
    ● Utilisation de Na et RX
    ● 1er étape : oxydo-réduction par Na puis SN2
    Rôle de nucléophile
    Formation de tosylate
    ● ROH + TsCL + base
    ● Alcool nucléophile
    ● L’alcool est transformé en acide sulfonique ou tosylate
    ● Formation de HCl capté par la base
    ● Tosylate bon GP stabilisé par mésomérie
    SN2 (carbone sp3)
    ● A partir de tosylate
    ● V = k [ROTs] [Nu]
    ● Inversion de Walden (ps tjs configurat°)
    ● Stéréospécifique
    ● Influence : – Encombrement stérique – Nature du solvant à favorisée par solvant
    polaire aprotique (acétone = SN2 !) – Nature du Nu et GP

OH + TsCL = ROTs (bon nucléofuge)
Estérification
Milieu acide
● Equilibrée
● Réversible
● Pour qu’elle soit totale (complète) : -H2O ou ROH en excès ou déshydratation
● SN2
● 5 étapes :

  1. COOH activé par H+ (catalyse) à équilibre acido-basique
  2. Attaque Nu de l’O (étape limitante, lente, cinétiquement déterminante)
  3. Prototropie
  4. Elimination H2O
  5. Libération H+ et déprotonation de l’ester à équilibre acido-basique

Acide carboxylique (anhydride d’acide) + Alcool = Ester
Oxydation (pas d’alcool IIIr)
Alcool primaire
● Oxydé en aldéhyde (degré II), puis acide carboxylique (degré III) à PCC (sans
suroxydation donc arrêt à l’aldéhyde) + Jones
● Oxydé en acide carboxylique à Jones
Alcool secondaire
Oxydé en cétone (PCC ou Jones)

Rate this post

admin8203

Je m'appelle Eric, je suis un ancien élève aide soignant et je vous prépare au concours d'entrée en école aide soignant. Sur mon site, vous trouverez des fiches de révisions sanitaires et sociales ( qui fonctionnent aussi pour le concours d'auxiliaire de puériculture ) , ainsi qu'une formation complète pour préparer et réussir le concours aide soignante. Vous trouverez également des articles abordant les grandes thématiques sanitaires et sociales et les problématiques de santé publique. Ainsi que des fiches métiers qui vont vous permettre de confirmer ou infirmer votre choix à propos de cette profession si particulière. Si vous avez besoin de renseignements complémentaires, je reste à votre disposition. Vous pouvez me contacter à cette adresse : ericmarstonbusiness@outlook.com

View more posts from this author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *