Les maladies cardio- vasculaires

Les maladies qui font mal au coeur

Les maladies cardio-vasculaires sont en  augmentation galopante dans les pays riches et industrialisés.  Elles touchent désormais certains pays en voie de développement. En fait, ces MCV sont provoquées par l‘obstruction des artères par des plaques de choléstérol. Ce qui peut aboutir à des hémiplégies, des angines de poitrine, ou encore des infarctus du myocarde, le plus  » célèbre » des problèmes cardiaques…

Quels sont les facteurs de risque de MCV ?

Il y a premièrement un facteur sur lequel on a aucun contrôle : l’âge. En effet, au delà de 45 ans, le risque s’élève. Ajoutez à ça le fait d’être un homme. D’avoir des prédispositions familiales ( yahou…), une tension artérielle élevée. Si vous fumez, que vous buvez, et que vous avez un mode de vie axé sur la sédentarité,  vous obtenez un magnifique combo potentiellement mortel.

Les chiffres sont effarants.  C’est la première cause de décès dans le monde, ce qui représente 30 % tout de même… C’est aussi, en France, la deuxième cause de mortalité. Plus de 100 000 décès par an, accidents vasculaires cérébraux et infarctus. L’alimentation joue un rôle majeur et les habitants du sud sont davantage épargnés car ils mangent mieux.

Les problèmes liés aux maladies cardio-vasculaires

Tout cela à un cout. Tout d’abord humain. Qui est tout de même réduit par une bonne hygiène de vie et une évolution favorable des comportements. ( tendance à moins fumer, manger équilibré, faire du sport…) Les infarctus, quand ils surviennent, sont aussi mieux pris en charge.

Nous avons encore du mal à propos des AVC. Il faudrait davantage d’IRM pour les prévenir chez certaines personnes à risque. Et puis vient la problématique de l’argent. Car cela nécessite de créer de nouvelles structures d’urgence, de soins spécifiques.

La solution majeure, c’est tout simplement la prévention. Les médecins sont formés et avertis pour davantage repérer les patients à risque. ( notamment arthérosclérose ) La lutte contre le tabagisme se fait plus forte mais je ne suis pas vraiment sur que moins de gens fument. Mais c’est évidemment la responsabilité de chacun.

Concernant  le fait de bien manger , des choses ont été mises en place. Notamment dans les écoles. Avec des menus équilibrés. La suppression des distributeurs avec boissons sucrées, friandises. Et puis, de manière générale, un plan santé alimentation diffusé dans toute la France ( les fameux 5 fruits et légumes par jour ).

Une meilleure formation pour les gestes de secours

Depuis une quinzaine d’années, l’accent est mis sur la formation des gestes de premier secours. Ce qui est enseigné dans les écoles et auprès des professionnels de santé notamment. ( médecins, infirmiers, aide soignants…) Le but est tout simplement de rendre quelqu’un capable de sauver une personne qui fait un arrêt cardiaque.

Il y a aussi une meilleure prise en charge des avc. Les gens sont mieux informés sur les signes avant coureurs de cette pathologie. Les unités spécialisés se sont multipliées. Des filières anti AVC  se sont organisés. Et le développement de la télémédecine en est à ses balbutiements mais se développe.

La meilleure prévention ? Prendre soin de soi et de sa santé

Vous l’aurez compris, la meilleure des préventions est résumé par la phrase suivante  » un esprit sain dans un corps sain ». Pratiquer une activité physique régulière. Bien manger, faire du sport ou de l’activité physique régulièrement. Il faut, dans la mesure du possible éviter le stress et bien dormir. Je prends l’exemple d’un chef d’entreprise mort brutalement à 45 ans d’une crise cardiaque.

Personne, au début, n’a compris comment cet homme, avec une diététique parfaite, pouvait avoir un tel problème de santé. En fait, il s’est avéré  qu’il dormait seulement 4 heures par nuit. Rongé par le stress qui a fini par l’emporter. Sur cette note funèbre, vous avez désormais toute les cartes entre les mains pour mieux vivre en pleine santé.

https://aidefichesconcoursasap.com/comment-lutter-contre-l-alcoolisme-et-quels-sont-les-degats-qu-il-provoque-chez-la-personne-malade/

Rate this post

Laisser un commentaire